Ecrivains publics en prison : « Il faut parfois peu de choses pour rendre la vie d’autrui plus facile… »

Cela fait déjà près de trois ans que nous, deux écrivaines publiques membres du Réseau des écrivains publics de Mons-Borinage (du PAC), officions à la prison de Mons, principalement pour les détenus masculins. Pour la première fois, une femme a sollicité notre aide récemment.

Sur un an, nous accueillons quelques dizaines de personnes. Les thèmes des courriers sont variés et plusprison généralement, il s’agit d’écrire à un avocat, au juge, à la famille, ou de préparer le texte pour se défendre au Tribunal. Un certain nombre de bénéficiaires cherchent une maison d’accueil lorsqu’un congé pénitentiaire est prévu. Pour d’autres, ils ne savent pas trop que répondre à un courrier officiel émanant d’une compagnie d’assurances de leur maison, du service fédéral traitant les taxes de circulation, etc.

Dernièrement, il nous a été demandé de définir l’utilité de notre mission. Tentons de résumer quelque peu  :

  • rédiger des courriers pour ceux qui ne savent ni lire ni écrire. À noter cependant qu’au sein de la prison existent des cours d’alphabétisation. Notre service ne s’adresse pas uniquement aux personnes ne sachant pas lire car dans le contexte particulier de leur quotidien, tous n’ont pas toujours la disposition d’esprit leur permettant de trouver les mots justes quand il s’agit de s’exprimer par écrit ;
  • lire et expliquer certains courriers dont le contenu (administratif ou judiciaire) peut être difficile à comprendre. Le plus souvent, il y a lieu d’y donner suite ;
  • rédiger des courriers préparant les modalités de la sortie de prison, notamment pour une recherche de logement car le détenu n’est pas libéré s’il ne peut justifier d’une domiciliation certaine ;
  • écrire aux enfants et petits-enfants est très important également. Il arrive que pour une raison ou l’autre, le détenu ne puisse plus les voir. Dès lors, le seul contact est une petite lettre qui permet d’exprimer leur amour pour leur progéniture ;
  • … et à terme, nous espérons pouvoir mettre en place des ateliers collectifs d’écriture.

Quelques anecdotes ?

Nous voyons à l’occasion arriver une personne avec un dossier bien ordonné, sous le bras, classeurs munis d’intercalaires et tout le nécessaire prouvant sa capacité à gérer ses papiers. Mais ce qui lui manque, c’est le recours à un ordinateur et une imprimante pour que ses courriers soient rédigés correctement.

Il serait faux de croire que le public aidé est issu d’une population, belge ou immigrée, illettrée.  Par contre, réfléchir ensemble sur le but de leur demande, les éclairer sur la façon de procéder, rappeler certaines règles dans la communication, sont certainement des missions basées principalement sur la relation humaine. Elles nous permettent de croire, pour autant que faire se peut, en notre utilité. Il est également  agréable de lire la satisfaction sur un visage à l’issue de la permanence.

Un bénéficiaire d’un certain âge vient de temps à autre pour rédiger un courrier pour ses petits-enfants. Parallèlement, il suit des cours d’alphabétisation donné par un des services externes de la prison, dont le nôtre fait partie.  Nous lui avions suggéré de tenir copie de ses courriers pour pouvoir les relire plus tard. Lors de notre dernier entretien, il a lui-même rappelé que dans un an, il pensera à nous lorsqu’il pourra enfin les lire de ses propres yeux.

Il y a peu, nous avons pu officier dans l’aile des femmes. Ce fut un peu improvisé et il a fallu rédiger le courrier à la main. La bénéficiaire a ensuite exprimé largement son contentement, son contexte moral du moment ne lui permettant plus de voir clair dans les nombreux courriers administratifs qu’elle venait de recevoir.

Il faut parfois peu de choses pour rendre la vie d’autrui plus facile…

A.C. et B.J.

Publicités
Catégories : Ateliers d'écriture | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :